Sportifs de haut niveau : quelle alimentation avant et après une compétition ?

L’alimentation du sportif est un facteur décisif dans la pratique des activités sportives régulières, que ce soit à un niveau élevé ou simplement pendant son temps libre. Suivre les principes nutritionnels de base est bénéfique pour la santé de l’athlète. De plus, une alimentation saine et équilibrée contribue à améliorer votre performance.

Alimentation et santé du sportif

Faire du sport est bénéfique pour votre santé à bien des égards. Néanmoins, une alimentation saine et équilibrée est essentielle pour assurer de bonnes performances sportives aux amateurs comme aux sportifs de haut niveau. En particulier, l’adhésion des sportifs aux principes nutritionnels de base leur permet : de minimiser les risques de blessures et d’accidents, de mieux supporter les séances d’entraînement, de retrouver un meilleur état après l’entraînement et la compétition, et pour stabiliser leur poids corporel à moyen et long terme.

L’alimentation du sportif doit être équilibrée et saine. Cela dépend de plusieurs facteurs, tels que : le sexe de l’athlète, le sport pratiqué, l’âge, l’intensité de l’exercice et le niveau de pratique. La recherche scientifique a montré que les apports alimentaires pendant l’entraînement peuvent améliorer les performances sportives liées à l’adaptation du corps à l’exercice. De même, le régime alimentaire pendant la compétition ne doit pas nuire aux performances sportives.

Les besoins énergétiques du sportif

Comme toute autre personne, les sportifs de haut niveau doivent adhérer aux grands principes d’une alimentation riche en macronutriments équilibrés. Si l’alimentation du sportif doit être équilibrée, elle doit d’abord s’assurer que ses besoins nutritionnels et énergétiques sont satisfaits. Les sportifs sont autorisés à consommer toutes les catégories d’aliments, mais doivent assurer une bonne composition entre les trois principaux groupes de macronutriments : les protéines (protides) ; les glucides (sucres rapides et lents); lipides (graisses).

Logiquement parlant, avec l’activité physique intense et régulière, la demande énergétique devient plus importante. Les macronutriments quotidiens sont les suivants: protéines : entre 1,2 et 2,5 g/kg de poids corporel, glucides : 3 à 10 g/kg de poids corporel, lipides : au moins 1 à 1,2 g/kg de poids corporel.

Une alimentation différente au repos et pendant l’entraînement

Si l’alimentation du sportif doit être principalement équilibrée et conforme aux recommandations diététiques actuelles, elle doit également être adaptée aux différentes périodes de sport. En effet, la consommation alimentaire varie en fonction de la situation de l’athlète: à l’entraînement ou en compétition, au repos.

Avant de faire de l’exercice, les sportifs doivent manger des aliments et des boissons faciles à digérer pour éviter les troubles digestifs pendant l’activité. Il est difficile de fixer le moment idéal pour consommer avant l’entraînement ou la compétition, et chaque athlète apprend à connaître le moment optimal entre un repas et un exercice. Il n’est généralement pas recommandé de manger 3 à 4 heures avant un exercice intense.

L’échauffement sportif : comment bien le pratiquer ?
Entraînement sportif : le secret est dans la régularité !